Récapitulatif deuxième moitié de saison

Voici un compte rendu de la deuxième moitié de la saison qui a été marqué par ma participation aux Championnats du Monde Junior et les Championnats Canadiens.

Les Championnats du Monde Junior étaient mon objectif numéro un, je voulais arriver en forme et bien performer. En favorisant le repos 2 semaines avant les courses, j’ai été en mesure d’arriver en forme en Roumanie, pays hôte des championnats. Je me sentais vraiment bien lors des séances d’intensités préparatoires, j’étais capable de pousser au maximum sans me sentir limité musculairement. Les conditions en Roumanie étaient spéciales, il n’y avait pas de neige au sol lors de mon arrivé au site des compétitions 3 jours avant la première course. J’ai été obligé de ressortir les skis à roulettes et les souliers de course à pied.
Intensité préparatoire en ski à roulettes deux jours avant la première course.
 

La première course des Championnats était un 10km classique, probablement la course la plus dure de ma vie. La température avoisinait les 20 degrés et j’ai eu des problèmes avec mes skis. Je devais pousser dans le milieu des descentes car mes skis «succionaient».  J’ai donné toute l’énergie que j’avais. Le fait que j’ai été en mesure de me pousser à mon maximum tout au long de la course est venu confirmer que ma préparation était adéquate. Le lendemain matin lorsque je me suis réveillé, j’avais les jambes complètement bloqués et j’étais vraiment fatigué. Malheureusement cette fatigue m’a suivi pour le restant du championnat et de ma saison. J’ai essayé de rester positif malgré la déception de ne pas avoir été en mesure de performer pour mon rendez-vous le plus important de la saison, chose qui est plus facile à dire qu’à faire, croyez moi. Même si je n’ai pas fait des résultats extraordinaires, l’expérience que j’ai vécue sur la scène internationale cette année me sera bénéfique pour les années à venir. 

Lors de mon retour au Québec, j’avais seulement deux semaines pour me reposer et me préparer avant mon départ pour les Championnats Canadiens au Yukon. Cette situation m’était familière puisque l’année passée lorsque je suis revenu du Kazakhstan j’avais également deux semaines pour me préparer avant mon départ pour les Jeux du Canada. Donc je savais quoi faire pour arriver en forme puisque ce que j’avais fait dans les mêmes circonstances l’hiver passé avait fonctionné. La formule est toute simple : La semaine suivant le retour, je reste vraiment relax. La semaine avant le départ je fais des intensités pour réveiller mon corps. Par contre, à mon retour de la Roumanie, j’ai été affecté par la maladie. Dans la première semaine suivant mon retour, je croyais avoir un rhume. J’ai donc pris les mesures nécessaires pour éviter que ça empire, j’ai réduit considérablement mes heures d’entraînement et je n’ai pas fait d’intensité. À la fin de la première semaine j’ai tenté de faire une petite séance d’intensité puisque je me sentais mieux, je croyais que je n’étais plus malade. Lors de l’entraînement je me sentais bien mais le lendemain matin je me suis réveillé avec un mal de gorge et les sinus qui faisaient mal. J’ai été prendre des radiographies, je faisais une sinusite. J’ai donc été forcé de m’arrêter deux semaines, pas d’intensités et peu d’entraînement en zone 1 (on parle de 8 hrs en deux semaines, habituellement je fais 10-15hrs en une semaine de préparation plus des intensités) Avant le départ pour les Championnats Canadiens au Yukon j’ai parlé avec mon coach et il m’a dit que je devais être conscient que je partais pour ces courses là avec des cartes en moins dans mon jeu puisque les autres avaient été en mesure de faire une préparation adéquate, alors que moi j’étais encore sur les antibiotiques. Je lui ai répondu avec confiance ; «Ben non Pépin, tu vas voir ça sera pas si pire que ça !» Finalement, il avait raison, j’avais plusieurs cartes en moins dans mon jeu ! Mon corps ne voulait plus rien savoir d’être constamment poussé au maximum et de faire du ski de fond, il voulait seulement prendre du repos.

Finalement, je considère que ce que j’ai vécu dans la deuxième moitié de la saison sera  bénéfique pour les années à venir. Je crois que dans mon développement en tant qu’athlète j’étais «due» pour avoir des revers. Depuis 2012 j’avais toujours fait des podiums aux championnats canadiens et j'avais été en mesure d’atteindre tous mes objectifs fixés en début de saison. Ça faisait 4 saisons que je n’avais pas été confronté à la déception de ne pas faire un bon résultat lors d’une course.  Je rencontre mes coachs vendredi pour faire un récapitulatif de la saison et pour parler de la saison prochaine. Mes objectifs n’ont pas changés, je veux être dans les meilleurs athlètes au pays et au monde. Présentement je suis en mois de repos, je recommencerai à m’entraîner début mai avec beaucoup de motivation.

DSCN6416JPGPhoto en compagnie de mon entraîneur et de mon préparateur physique. J’ai passé la majorité de ma saison en leur compagnie. On ne peut pas passer sous silence le dévouement qu’ils ont envers leurs athlètes. Ils sont d’un support incroyable lorsque ça va bien mais également lorsque ça va moins bien, merci à vous deux !  

Merci également à tous mes commanditaires, vous me permettez d’exploiter mon plein potentiel.  

Je vous redonnerai des nouvelles lorsque la saison d’entraînement recommencera, 

Phil

Back to Home
  • Logo cominar couleur
  • Logo sanimax
  • Fullsizeoutput 15ed
  • Fondationord cmyk 330x330
  • Logo salomon time to play black
  • Leki logo
  • Faeq logo.2
  • Logo cmg 1 gros 21 2
  • Logo depute marc picard

Propulsé par Medalist